Des aides pour financer des funérailles

Publié le 26 / 10 / 2023

Un enterrement peut coûter plusieurs milliers d’euros. Si le défunt n’avait rien prévu, vous pouvez trouver des aides financières.

Budget

Des aides pour financer des funérailles. 

Un capital-décès de la Sécurité sociale pour la famille.

Il faut que le défunt ait été, moins de 3 mois avant son décès, salarié, travailleur indépendant, indemnisé par Pôle emploi ou titulaire d’une pension d’invalidité d’au moins 66 %. Son montant varie selon la situation du défunt.

Renseignements sur ameli.fr 

Un remboursement partiel de la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse (CNAV) est possible.

N’hésitez pas à vous adresser aux organismes auxquels le défunt était affilié (Caisse de retraite complémentaire ou mutuelle). Dans certains cas, ils peuvent vous aider à payer une partie des frais d’obsèques. 

La prise en charge de la mairie pour les plus démunis

Quand la famille du défunt n’a pas les ressources suffisantes et ne peut pas avancer d’argent, les frais d’obsèques peuvent être pris en charge par la commune du lieu de décès. C’est le maire qui juge l’insuffisance des ressources.

Créer une cagnotte en ligne

Il est également possible de créer une collecte en ligne (www.lepotcommun.fr, www.leetchi.com…) afin de recueillir des fonds de la part de proches. 

Et aussi, LÉGUER SON CORPS À LA SCIENCE Une démarche très personnelle permet de ne rien payer du tout, mais il faut l’entreprendre de son vivant. Vous pouvez décider de faire don de votre corps à la science en avertissant l’un des 28 centres de dons français qui vous délivrera une carte de donneur. Les frais d’inhumation ou de crémation seront pris en charge par les établissements de santé ou de recherche. La liste est disponible sur le site de l’association française d’information funéraire Afif

 

Sur le même thème

La carte FAMILLES NOMBREUSES, vous y avez peut-être droit ?

La carte familles nombreuses offre aux familles de trois enfants ou plus de très nombreuses réductions...

28/05/2024

Chèque énergie, et si finalement vous y aviez droit ?

Les ménages modestes dont la situation a évolué en 2022 et qui n’ont pas reçu de chèque énergie pourront faire une demande sur un portail dédié ouvert de juillet à décembre.

14/05/2024

Parlons argent avec nos enfants !

Semaine de l'ÉDUCATION FINANCIÈRE du 18 au 24 mars 2024

18/03/2024